L'univers de firiel

Un site où vous découvrirez mon monde magique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dieu grec Aphrodite

Aller en bas 
AuteurMessage
lümenya
moyen(ne) elfe
moyen(ne) elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 33
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Dieu grec Aphrodite   Lun 16 Juin - 23:55

Aphrodite est la déesse grecque de la germination, de l’amour, des plaisirs et de la beauté. Elle a pour équivalent Vénus dans la mythologie romaine. On peut distinguer deux conceptions différentes d’Aphrodite : celle du plaisir de la chair, plus « terrienne » en quelque sorte, et celle de l’amour spirituel, pure et chaste dans sa beauté.

Le quatrième mois du calendrier grégorien aurait été nommé avril en son honneur par les Romains

Mythe

Il existe deux légendes différentes sur sa naissance :

- dans l’Iliade d’Homère, elle est la fille de Zeus et Dioné (une des filles d’Océan, maîtresse de Zeus) ;
- dans les mythes plus tardifs (Hésiode), et selon la tradition la plus connue, Aphrodite naît des flots fécondés par le sexe d’Ouranos, tranché par Cronos. Poussée par les Vents, la déesse vogue jusqu’à Cythère et jusqu’à Chypre.

Mariée à Héphaïstos, elle a de multiples aventures extra-conjugales. De ses relations avec :
- Arès, elle a Harmonie, Déimos et Phobos. Informé de la relation adultère par Hélios (qui voit tout de sa position élevée), Héphaïstos crée un filet magique qu’il place sur le lit pour emprisonner le couple. Convoquant Zeus et les Olympiens, il leur révèle la duperie devant les amants emprisonnés. À la suite de cela, Aphrodite maudit Hélios et sa descendance, c’est-à-dire Pasiphaé et ses filles Ariane et Phèdre (malédiction qui sera aggravée par celle dont Poséidon affligera Minos, époux de Pasiphaé et père d’Ariane et Phèdre) ;
- Hermès naît Hermaphrodite ;
- Dionysos naît Priape ;
- le Troyen Anchise naît Énée, qu’elle protège et aide à emporter les Pénates de Troie jusqu’en Italie ;
- Adonis, bel enfant né de l’arbre à myrrhe en lequel sa mère incestueuse Myrrha, est transformée. Perséphone lui dispute l’enfant et Zeus doit partager le temps d’Adonis. Un tiers de l’année pour chacune et le troisième à son choix, qu’il passe toujours avec Aphrodite, jusqu’à ce qu’il soit mortellement blessé par un sanglier.

Éros et son double jumeau Antéros passent parfois pour ses enfants, alors que selon Hésiode, Éros est une des premières divinités, non engendré mais issu directement du Chaos.

La vengeance d’Aphrodite est terrible. Pour la vindicte, elle ne le cède en rien à Héra, mais si cette dernière ne poursuit les femmes que par jalousie, Aphrodite ne les frappe que lorsqu’elles la servent mal ou refusent de la servir, et les femmes sont alors tant ses victimes que ses instruments destinés aux hommes, plus rarement par jalousie, leur inspirant parfois des amours difficiles :

- par jalousie elle condamne Éos (l’Aurore) à l’érotomanie
- pour punir Hippolyte, qui ne respecte qu’Artémis, elle provoque la passion de Phèdre ;
- à la demande de Poséidon, elle suscite le désir monstrueux de Pasiphaé pour un taureau ;
- les filles du roi de Chypre refusent de l’honorer : elle les force à se prostituer ;
- pour la même faute, elle afflige les femmes de Lemnos d’une odeur effroyable qui fait fuir tous les hommes ;
- elle tente également de pousser Psyché à tomber amoureuse d’un homme mauvais grâce à une flèche d’Éros, lequel désobéit et décide de l’épouser.

Quant à ses protégées, elles ne sont guère mieux loties. Hélène se plaint amèrement de la faveur de la déesse : « Infortunée que je suis, lui dit-elle, te voilà encore à mes côtés, pleine de desseins perfides ! »

La légende la plus connue concernant Aphrodite est peut-être celle qui raconte la cause de la guerre de Troie. Éris, la seule déesse à ne pas être invitée au mariage du roi Pélée et de la nymphe de la mer Thétis, jette par dépit une pomme d’or dans la salle du banquet avec l’inscription « À la plus belle ». Zeus refuse de choisir entre Héra, Athéna et Aphrodite, les trois déesses qui, selon lui, méritent la pomme. Elles demandent à Pâris, prince de Troie, d’être le juge. Toutes les trois essaient de le soudoyer. Héra lui promet la puissance royale, Athéna, la gloire militaire, et Aphrodite, la plus belle femme du monde. Pâris choisit Aphrodite et demande en récompense Hélène de Troie, femme du roi grec Ménélas. L’enlèvement d’Hélène par Pâris provoque la guerre de Troie. Au cours de cette guerre, la déesse sera légèrement blessée par le héros grec Diomède en portant secours à son fils Énée.

D’origine orientale, Aphrodite est assimilée dans les premières croyances religieuses grecques à la phénicienne Astarté et est connue sous les noms d’Aphrodite Ourania, reine des cieux, et d’Aphrodite Pandemos, déesse du peuple.

Épiclèses, attributs et sanctuaire

- Attributs : la nudité ;
- Animal favoris : la colombe ;
- Sanctuaires : l’Aphrodision d’Aphrodisias, ville portant le nom de la déesse ; Paphos, sur l’île de Chypre (autel d’Aphrodite Ourania) ; Olbia (Hyères).

Source : http://www.histoiredumonde.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dieu grec Aphrodite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aphrodite
» Les Dieux Grecs
» Recherche texte grec invocation à la muse ds Odyssée
» Bouc de Mendès
» Les offrandes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'univers de firiel :: Le monde Esotérique :: les histoires mythologiques.-
Sauter vers: